Dietcoke

Un blog qui se veut pétillant et rafraichissant

07 août 2007

Parlez-moi d'amour

Oui cette video m'a rendue d'humeur bisounours, et alors? La fin surtout. Elle m'émeut jusqu'à la larme. La perte de son amour ou du moins de son complice de toujours, celui qui est ridé et qui n'y voit plus clair, celui qui est sexy quand même... c'est plus fort que moi, ca marche à chaque fois: ca me met sens dessus dessous.
Posté par Dietcoke à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2007

Départ imminent pour Bombay

Silence prévu pendant 3 semaines pour cause de voyage en Inde.... Bon je sais, c'est pas comme si j'étais très bavarde en ce moment non plus...mais avouez: enchainer des élections présidentielles, un déménagement, des cartons et des travaux, les vaccins et visa pour partir au bout du monde, ça coupe la langue à certaines Aaahhhh, j'ai trop hâte, je bouillonne!!!
Posté par Dietcoke à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2007

Déménagement

Attention post sans intérêt Juste pour dire que je déménage et suis en plein travaux...
Posté par Dietcoke à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 mars 2007

India! J'arrive...

Dans 2 mois, je m'envolerai pour l'Inde. La pression monte....
Posté par Dietcoke à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 février 2007

Voir la mer

Paris me paraissait sans horizon, j'avais soif de perspective. Alors je suis allée à la mer, j'ai poursuivi les mouettes, respiré l'iode, mesuré l'infini, savouré le son des vagues et je me suis sentie sereine...
Posté par Dietcoke à 11:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 novembre 2006

On est bien chez soi

Ayé, le froid nous nargue...Je sais bien moi qu'il est décidé à rester quelques mois, le goujat...Ayé, la nuit s'attarde...Je sais bien moi qu'elle est décidée à ne pas se faire discrète, la fourbe... C'est dans ce contexte hostile, que je me surprends à rêver du feu de cheminée de Noël...Notez j'ai encore le temps... même pas encore un calendrier de l'avent à ouvrir. Je m'étonnerai toujours de l'état dans lequel cette tradition me jette, un état complètement mais délicieusement régressif. Alors en attendant, je savoure ces... [Lire la suite]
Posté par Dietcoke à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2006

Desperate Housewife

Il y a des jours où je me félicite d'être née en France et à notre époque. Un peu d'optimisme n'a jamais fait de mal à personne. Malgrè le succès de Desperate Housewife et ma passion pour Bree Van de Kamp, pour rien au monde je ne retournerais au temps où la seule perspective d'une femme consistait à devenir une parfaite ménagère. Maudite époque où si l'on tenait à garder son mari fidèle, il fallait lui préparer un bon café.J'exagère ? La preuve ci-dessous.PS: Les yeux remplis de nostalgie, le mââle a regardé la preuve... je ne... [Lire la suite]
Posté par Dietcoke à 15:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 août 2006

Un temps pour tout

Un temps pour tout, moi je veux bien, mais le temps que je connais est celui des temps modernes. Ce sont des temps qui ont la facheuse tendance à être synonyme de stress. Je m'explique: je viens de quitter la communauté des chômeurs. Jusqu'alors je m'angoissais de voir le temps filer en me laissant sans statut social et rouge de honte devant mon compte bancaire. Maintenant, je travaille et m'essouffle à courir apres ce maudit temps qui me manque. Je suis peut-être de mauvaise humeur aujourd'hui, non? Dans ces cas là, il faut... [Lire la suite]
Posté par Dietcoke à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juillet 2006

Back soon

Je pars en camargue! Retour vers le 17....C'est un peu idiot quand on supporte mal la canicule et que notre ennemi numéro un est le moustique, mais aussi étrange que cela puisse paraitre, une seule chose me reste à l'esprit:A moi les cheveux dans le vent et le grand galop sur la plage!!!
Posté par Dietcoke à 13:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 juillet 2006

Mais avant...Foot: cri du coeur

On a perdu et ça c'est le jeu. Mais je ne me remets pas de la sortie de Zidane. Non pas comme ça, ça n'a pas pu se passer comme ça. Certains sont surement déçus par son comportement, pas moi. Il a été ma révélation de ce début d'été (il vaut mieux tard que jamais). Je le salue et lui dis merci d'être ce qu'il est. Je le trouvais presque trop parfait, juste, simple, digne, virtuose et classe. Aujourd'hui,  il me parait humain. Je me surprends à détester ce terrone qui a provoqué le plus grand. Materazzi j'hésite entre te... [Lire la suite]
Posté par Dietcoke à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]